Logo Spring Lab

LE BLOG

Notre revue du web #3

Notre revue du web #3

Découvrez notre sélection du mois :

 

NEWS #1 : Les entreprises du CAC 40 fébriles face à la révolution numérique.

L’absence de stratégies relatives à la transformation digitale fragilise les positions des entreprises du CAC 40 sur leurs marchés historiques et permet à de nouveaux acteurs de les investir. Des géants du numérique comme Google ou IBM affichent aujourd’hui leurs ambitions dans le domaine énergétique (technologies Smart Grids, Smart Cities) menaçant ainsi des acteurs historiques comme Véolia ou GDF Suez. Accor, se voit, lui, menacé par des pure players devenus des intermédiaires incontournables tels que Trip Advisor ou Expedia. Les entreprises françaises doivent aujourd’hui impérativement maîtriser la connaissance client et maximiser l’exploitation de cette masse d’informations disponibles, afin de réussir au mieux leur transformation digitale.

Source : Les Échos

 

NEWS #2 : Comment les Big Data ont transformé Qantas Airlines.

La compagnie aérienne australienne Quantas a mis en place un programme lui permettant d’accumuler des milliards d’informations sur ses clients : types de voyages, informations bancaires, achats quotidiens. Quantas a valorisé la possession de ses données (« Customer Knowledge Intelligence ») en montrant une agilité remarquable pour une entreprise de cette taille, par le déploiement d’importants investissements humains et matériels et le développement de nouveaux services de qualité. L’entreprise l’a bien compris : l’exploitation des Big Data « est un changement qui doit s’immiscer dans le management de toute l’entreprise : les data doivent tout changer dans l’organisation, pas seulement le marketing ou les analytics. ».

Source : Petitweb.fr

 

NEWS #3 : Quel accélérateur choisir ?

Les accélérateurs, structures permettant d’optimiser et de raccourcir la phase de lancement d’une start-up, s’intègrent depuis peu, et de façon exponentielle, dans l’environnement de ces jeunes pousses. L’écosystème de ces accélérateurs est très diversifié et riche : grandes entreprises, auto-entrepreneurs, investisseurs privés, banques, collectivités locales, réseaux d’enseignement supérieur.

Le réseau Business Angel a mené une analyse des accélérateurs en France, et a retenu 10 acteurs se démarquant particulièrement dans cet univers. Quatre catégories d’accélérateurs ont ainsi été identifiées : les écoles pour entrepreneurs (Founder Institute, qui fournit des formations et des solutions de mentorat pour entrepreneurs ; Le Camping, qui accompagne et encourage l’innovation), les investisseurs (L’Usine à Startups, qui aide à répondre aux problématiques opérationnelles et accompagne les entreprises dans les procédures de levée de fonds), les communautés d’entrepreneurs (DojoBoost, qui favorise le partage des compétences entre entrepreneurs dans des espaces de coworking) et les geeks (Startup42, pour un accompagnement technique et fonctionnel).

Source : Business Angel France – Site Officiel

 

NEWS #4 : Après la Génération Y, la Génération C ?

 

Exit le concept de Génération Y, désormais c’est à la Génération C que la société, et plus particulièrement les marques, vont avoir affaire ! Les usages de cette nouvelle génération s’articulent autour de quatre C : « Connection, Community, Creation, Curation ». Pour ces individus, la technologie est devenue un véritable mode de vie : connectés partout, tout le temps via des supports multiples, ils sont à l’affût de contenus authentiques. Concrètement, cela se traduit par une capacité de communication décuplée, un besoin d’échanger avec des individus et des marques et d’apprendre d’autrui, un fort engagement et un besoin de faire entendre sa voix, ainsi qu’une grande motivation dans la création et le partage de contenus jugés pertinents.

Attirée par l’honnêteté et l’intégrité des contenus, la Génération C est à l’image de la plateforme de partage de vidéos YouTube : création, partage et échange de contenus authentiques, pertinents et personnels.

Source : Google.com

 

NEWS #5 : Renault lance son FabLab interne.

Comment diffuser concrètement une culture de l’innovation au sein de l’entreprise ? Renault a décidé de répondre à cette question en développant en interne son propre FabLab : le Creative People Lab.  Un FabLab est un atelier numérique de test d’idées et de création de prototypes permettant de favoriser la diffusion d’une véritable culture de l’innovation dans l’entreprise. À la clé de ce projet, un système de R&D plus agile, moins lourd, plus rapide et surtout moins coûteux qu’un service de R&D classique. L’objectif est donc de dynamiser les échanges, les questionnements et l’exploration collective ainsi que le dé-silotage des métiers. Renault pourra ensuite bénéficier de ses capacités de production très développées pour concrétiser, le moment venu, ces projets, et en dégager de la valeur.

Sources :  Withoutmodel.comLatribune.com

Tags

Sur le même thème

Tous nos sujets